Caractéristiques de la douleur de la migraine

Introduction

La migraine est une maladie bénigne mais très handicapante et largement sous-diagnostiquée : elle toucherait 15 % de la population mondiale mais beaucoup de migraineux « s’ignorent » et pensent souffrir de maux de tête « normaux ». 

La migraine est une maladie bénigne mais très handicapante et largement sous-diagnostiquée : elle toucherait 15 % de la population mondiale mais beaucoup de migraineux « s’ignorent » et pensent souffrir de maux de tête « normaux ». La migraine peut significativement altérer la qualité de vie en perturbant les relations affectives et sociales et impacter fortement les activités professionnelles. L’automédication est souvent moins efficace qu’un traitement adapté prescrit par un professionnel de santé, qui permettrait d’atténuer la douleur des crises et d’en réduire la fréquence.

Si les femmes sont plus touchées que les hommes, la migraine n’épargne pas non plus les enfants. Il est important d’apprendre à la reconnaître et de consulter son médecin au plus tôt.

La migraine est douloureuse du fait des crises de céphalées (ou de maux de tête). Ces crises peuvent parfois être précédées par une aura, c’est-à-dire d’un ensemble de troubles sensoriels, qui ne sont pas douloureux. L’aura est reconnaissable facilement : elle correspond dans 90 % des cas à des troubles ou pertes de vision (apparition de taches, de points lumineux ou de formes géométriques). Ces phénomènes sont transitoires et totalement réversibles.

Chez l’adulte, les migraines ont les caractéristiques suivantes :

- crises entre 4h et 72h
- pulsatiles (la douleur « bat » selon un rythme régulier) et souvent d’un seul côté du crâne
- intensité modérée voire sévère
- aggravées par les activités physiques de routine, telles que la montée ou la descente d’escaliers
- associées à des nausées et/ou vomissements
- exacerbées par le bruit et la lumière.

Chez l’enfant, les crises sont plus courtes (de 2h à 48h chez l’enfant de moins de 15 ans), les troubles digestifs sont plus marqués et la douleur est localisée sur les deux côtés de la tête.

 

Crédit image : ©Thinkstock